Article Bretagne Durable

À 52 ans, Francis Le Bris est l’un des pionniers de l’écohabitat en Bretagne. Concepteur de maisons bioclimatiques dans le Morbihan, il réalise des projets à très basse consommation d’énergie, tournés vers une sincère démarche de développement durable

Isolation en laine de bois, briques de terre cuite très isolantes, grandes baies vitrées, ventilation double flux... : la maison lorientaise pour laquelle Francis Le Bris vient de déposer une demande de permis de construire sera énergétiquement très performante. Comme toutes les maisons qu’il construit ! Le parcours de ce morbihannais est marqué par la volonté d’apprendre. Très tôt attiré par le bâtiment et l’architecture, il devient plombier-chauffagiste en 1977. Curieux, il s’intéresse alors à tous les métiers du secteur. Après plusieurs formations Afpa, il gravit les échelons jusqu’à devenir technicien supérieur d’étude en génie climatique en 1994. Il fait alors du traitement de l’air sa spécialité. Mais l’homme nourrit aussi depuis longtemps un vif intérêt pour la gestion de l’impact environnemental et social du logement.
« Depuis les années 1970, je suis préoccupé par l’écologie. Mais cela s’est traduit plus tardivement dans mon travail », témoigne l’intéressé...

Article "Bretagne Durable" n°8

www.bretagne-durable.info

À 52 ans, Francis Le Bris est l’un des pionniers de l’écohabitat en Bretagne. Concepteur de maisons bioclimatiques dans le Morbihan, il réalise des projets à très basse consommation d’énergie, tournés vers une sincère démarche de développement durable

Isolation en laine de bois, briques de terre cuite très isolantes, grandes baies vitrées, ventilation double flux... : la maison lorientaise pour laquelle Francis Le Bris vient de déposer une demande de permis de construire sera énergétiquement très performante. Comme toutes les maisons qu’il construit ! Le parcours de ce morbihannais est marqué par la volonté d’apprendre. Très tôt attiré par le bâtiment et l’architecture, il devient plombier-chauffagiste en 1977. Curieux, il s’intéresse alors à tous les métiers du secteur. Après plusieurs formations Afpa, il gravit les échelons jusqu’à devenir technicien supérieur d’étude en génie climatique en 1994. Il fait alors du traitement de l’air sa spécialité. Mais l’homme nourrit aussi depuis longtemps un vif intérêt pour la gestion de l’impact environnemental et social du logement.
« Depuis les années 1970, je suis préoccupé par l’écologie. Mais cela s’est traduit plus tardivement dans mon travail », témoigne l’intéressé...

Article "Bretagne Durable" n°8

www.bretagne-durable.info

-->